La randonnée à la Réunion

12/02/2020Take off for somewhere
Gorges du bras de la plaine

L’île de la Réunion, de par son relief, est une destination idéale pour les amateurs de randonnées. Il y en a pour tous les niveaux. C’est ici qu’a lieu tous les ans la fameuse course de la diagonale des fous. Un joli terrain pour la randonnée se trouve donc ici, à la Réunion.

Lors de mon voyage à la Réunion dont vous pouvez retrouver l’article ICI, j’ai pu faire de nombreuses randonnées. Certaines plutôt faciles d’autres très sportives.

Pour varier les paysages rencontrés et si vous avez le temps, le mieux c’est de faire une rando dans chaque cirque de l’île : le cirque de Salazie, le cirque de Mafate et le cirque de Cilaos.  

Comment s’équiper pour faire de la randonnée à La Réunion ?

  • De bonnes chaussures, qui ne craignent pas les roches abrasives (notamment au volcan, j’y ai laissé une paire de chaussures…)
  • De l’eau (en bonne quantité)
  • De quoi manger : barres énergétiques, fruits secs, pique-nique, …
  • De quoi se protéger du soleil : crème solaire, casquette, lunettes de soleil
  • De quoi se protéger du vent : polaire, Kway
  • Autres : frontale, trousse à pharmacie, batterie externe.

Quelques précautions à prendre avant de partir en randonnée à la Réunion :

  • Vérifier la météo avant de partir, comme je l’ai dit dans mon article sur la Réunion, la météo peut changer très vite dans les cirques
  • Partir tôt le matin car la météo se couvre géréralement en fin de journée
  • Si vous partez seuls, prévenir quelqu’un de votre circuit

Voici le site de référence pour la randonnée à la Réunion : https://randopitons.re/. Vous pourrez y retrouver les tracés, des informations récentes ou encore la météo.

Le Piton de la Fournaise 

C’est un incontournable si vous venez à la Réunion, ce volcan actif (le deuxième le plus actif au monde !!!) est à 2500 mètres d’altitude. Si vous ne devez faire qu’une seule randonnée à la Réunion, c’est celle-là !

Sur la route pour nous y rendre, nous nous sommes arrêtées plusieurs fois pour des vues panoramiques : la vallée de la rivière des Remparts, le cratère Commerson et la plaine des sables.

La plaine des sables : c’est ce paysage lunaire complètement irréel, on se croirait sur Mars alors que quelques minutes avant le paysage était verdoyant ! Incroyable ! Attention cependant à partir de là c’est un chemin chaotique : pensez à fermer les fenêtres et roulez au pas à cause de la poussière.

Plaine des sables

Distance/dénivelé : 12km / + 520 mètres
Durée : 5h30
Difficulté : moyenne
Départ : Pas de Bellecombe.

Depuis le parking du pas de Bellecombe, suivre toujours les roches peintes en blanc. Le tracé évolue au gré des éruptions volcaniques, les roches les plus foncées sont issues des coulées les plus récentes. Après la longue descente de marches (que vous apprécierez nettement moins au retour), on se trouve dans l’enclos. C’est la zone qui est fermée lors d’un passage en alerte éruption. Ainsi, on circule dans l’enclos jusqu’au cratère Dolomieu en passant à côté du cratère Formica Leo.

Sentier Scout > Îlet d’Aurère > Sentier Augustave (cirque de Mafate) 

Distance/dénivelé : 15,8 km / + 960 mètres
Durée : 6h30
Difficulté : difficile  
Départ : parking du Bélier


Pour y aller, on passe dans le cirque de Salazie au cœur de la forêt primaire, nous nous sommes arrêtés plusieurs fois pour admirer la vue et prendre quelques photos.

forêt primaire salazie

Nous avons choisi de faire cette randonnée sur deux jours et de profiter du paysage encore plus en dormant dans un gîte sur un îlet, à Aurère. Dépaysement garanti ! Nous avons partagé la soirée avec d’autres randonneurs dans une salle à manger commune. Le repas, fait avec amour par notre hôte, restera un très bon souvenir.

Pour une nuit dans un gîte, il faut compter environ 40€ (incluant le repas du soir, la nuit en chambre avec lits superposés et le petit-déjeuner).

Le sentier Augustave est l’un des plus spectaculaires du cirque de Mafate. Longtemps fermé à cause d’éboulis, il a été réhabilité et est aujourd’hui mieux sécurisé. Attention quand même aux personnes souffrant de vertige… il y a des passages impressionnants !

Sentier de la Cascade blanche (cirque de Salazie) 

Distance/dénivelé : 4 km / + 110 mètres
Durée : 1h45
Difficulté : moyenne (principalement à cause du fait que le sentier n’est pas très bien entretenu)
Départ : parking du Pont-de-l’Escalier

Cette randonnée permet d’accéder à un joli point de vue de la Cascade blanche, cascade haut de pas moins de 600 mètres. De quoi en prendre plein la vue. Par temps de pluie, glissade et boue garantis !

L’ascension du Piton des Neiges par le bloc de Cilaos 

Départ : parking du bloc à Cilaos
Temps : 9-10 h
Distance/dénivelé : 15,5 km / + 1800 mètres
Difficulté : très difficile (genre vraiment !!)

Le Piton des neiges, c’est le point culminant de l’île, à 3070 mètres d’altitude. C’est aussi un incontournable de la randonnée à la Réunion mais elle s’adresse à des randonneurs plus aguerris.

L’ascension commence par ce qu’ils appellent « le bloc », autrement dit 3h de montée d’escaliers gigantesques ! De quoi bien se mettre en forme.
Ensuite, on arrive au gîte, où vous pouvez dormir si vous ne souhaitez pas faire l’ascension en une seule journée. Pensez à réserver à l’avance, il était complet 15 jours à l’avance à la période où nous sommes venues. A partir du gîte, il reste environ 2h-3h de montée pour arriver au sommet.

Nous avons choisi de faire cette ascension en milieu de nuit afin d’arriver au sommet pour le lever de soleil. Si vous choisissez cette option, attention aux températures, nous sommes partis avec 15 degrés du bloc et les températures étaient négatives en haut. Equipez-vous, gants, bonnet, tour de cou, polaires, et prévoyez du rechange également.

Mon ressenti : Honnêtement, au début du séjour on avait abandonné l’idée en pensant que c’était beaucoup trop physique pour nous. Et puis, grâce (ou à cause je sais pas) d’esprits tordus on a fini par se lancer le défi. Zéro regrets, malgré beaucoup de souffrance sur l’ascension et des douleurs articulaires sur la descente, c’est tellement gratifiant à l’arrivée de se dire qu’on a fait tout ça. Et en récompense, sûrement le plus beau lever de soleil de ma vie.

 Les bassins de Saint-Gilles 

Départ : route du Théâtre, direction Saint-Gilles-les-Hauts, parking proche de restaurants de bord de route.
Temps : 2h
Distance : environ 5 km pour les 3 bassins
Difficulté : facile

Les bassins de Saint-Gilles sont composés de 3 bassins : le bassin Malheur, le bassin des Aigrettes et enfin le bassin Cormorans. Le sentier pour y accéder est officiellement interdit d’accès car ces sources d’eau garantissent l’accès à l’eau potable des habitants de Saint-Paul. Malgré l’interdiction, des centaines de visiteurs s’aventurent chaque jour admirer et se baigner dans ces piscines naturelles au pied de magnifiques chutes d’eau.

C’est une randonnée idéale dans l’après-midi car on peut se baigner dans les différents bassins.

La boucle de la pointe de la table (par le Puits Arabe)  

Départ : parking du Puits Arabe (tables pour pique-niquer)
Temps : 45 minutes
Distance/dénivelé : 4km / dénivelé quasi nul
Difficulté : très facile

C’est une promenade côtière sur la coulée de lave de 1986 qui avait prolongé sur l’océan. Tout au long de la marche, il y a des panneaux explicatifs sur les différentes éruptions et leur impact sur la nature.

L’Arche naturelle de l’Entre-Deux (chemin Dassy) :

Départ : village de l’Entre-Deux, panneau « fond de la rivière ». Départ également du « Bras de Pontho », randonnée plus difficile.
Temps : 2h
Distance/dénivelé : 4,5 km / + 150 mètres
Difficulté : moyenne

La randonnée démarre au village de l’Entre-deux, en passant dans les gorges du bras de la plaine par l’arche naturelle de l’Entre-Deux et le pont des lianes. Nous avons ensuite continué quelques kilomètres sur la route faite pour que les camions atteignent le chantier de construction du barrage. Attention, ne pas faire cette randonnée en cas de fortes pluies et privilégier l’hiver austral. En effet, les buses et les ponts de la piste ont été enlevé en décembre 2019 en prévision de la saison cyclonique, vous marchez donc dans le lit de la rivière.

Gorges du bras de la plaine

En 15 jours, nous avons pu faire déjà beaucoup de randonnées, il y a d’autres randonnées que nous aurions aimé faire. Malheureusement, le temps (et les jambes) nous a manqué… Je pense à la randonnée Roche Verre Bouteille (cirque de Mafate) ou encore la randonnée pour aller admirer le fameux Trou de Fer (cirque de Salazie). Nous l’avons vu en hélico, encore mieux -> à voir dans mon article sur les activités insolites à faire à la Réunion.

Pour conclure, il existe une bonne centaine de randonnées différentes sur l’île de la Réunion. Il y a de quoi faire, pour tous les goûts et pour tous les niveaux. Le mieux est de se munir d’un bouquin de randonnée et de partir à la découverte de l’île.

Je remercie chaleureusement nos hôtes Chloé et Sylvain qui nous ont traîné dans des randos plus folles les unes que les autres à un rythme effréné ! On vous a autant aimé que détesté mais sans vous on n’aurait pas fait ¼ de tout ça ❤ ❤ ❤


N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez déjà sauté le pas, ajouter des informations ou bien me faire un retour si cet article vous a aidé !

Si mon article vous a plu, n’hésitez pas à le partager. A très vite pour de nouvelles aventures ! 

Piton de la fournaise

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prev Post

Que faire à l'île de la Réunion en 15 jours ?

05/02/2020

Next Post

Top 5 des activités à faire à La Réunion

19/02/2020