Sélectionner une page

Godafoss

 

Après une petite pause, on continue notre exploration de l’Islande avec la zone la plus reculée et la moins habitée : le Nord de l’Islande. Une zone peu souvent visitée lors d’un séjour de courte duré de par son éloignement. Mais si vous partez plus de 10 jours c’est un incontournable selon moi ! Et la route qui va des fjords de l’Est  au Nord du pays est tout simplement magnifique, surtout quand il y a encore beaucoup de neige.

 

Nord de l'Islande

 

Pour ceux qui n’auraient pas suivi les précédents articles, je vous invite à consulter celui-ci qui regroupe un maximum d’informations : Islande : itinéraire et budget 15 jours  

Le Nord du pays est très vaste et il y a de nombreuses lieux à y voir. Pour que ce soit plus ordonné, je vais diviser en trois grandes régions le Nord : la région autour du lac Myvatn dans le Nord-Est, le centre et enfin la péninsule de Vatsnes.

Le Nord de l’Islande : la région du lac Myvatn 

 

La région du lac Myvatn est une zone géologique et volcanique importante : bains chauds, failles, volcans, champs de lave… le sol boue littéralement sous nos pieds !

Le lac Myvatn est un lac qui est gelé la moitié de l’année. Il doit son nom aux mouches qui envahissent le périmètre l’été. Voici les principaux lieux d’intérêt à voir aux alentours. 

 

Les pseudo-cratères de Skútustaðir

Les pseudo-cratères sont un phénomène que l’on peut observer en Islande, à Hawaï et… sur Mars. Oui oui ce sont les seuls endroits où on peut en voir ! C’est une formation qui ressemble à un volcan mais qui n’en est pas une. Elle se créée lorsque la lave et l’eau entrent en contact et forment une explosion de vapeur. 

 

Situés au Sud du lac, il y a deux promenades faciles pour les explorer :
+ une courte et bien aménagée de moins d’1km qui donne un petit aperçu
+ une autre qui fait un grand tour de 3km autour des pseudo-cratères et du lac 

 Si vous choisissez le grand tour en hiver et au printemps, les crampons sont indispensables. Veillez à bien suivre les piquets rouges parfois difficiles à repérer dans la neige.  

 

 

 

La presque-île Hofdi 

C’est une petite avancée de forêt de conifères et de bouleaux sur le lac de Myvatn. On y a croisé des lagopèdes, d’un blanc immaculé à cette époque pour se fondre dans le décor enneigé. 

La promenade tracée fait le tour de la presque-île en environ 45 minutes de marche. Quand il y a de la neige, il est conseillé d’utiliser des crampons et de bien rester sur le tracé. 

 

 

Le cratère Hverfjall 

Le cratère Hverfjall est un cratère volcanique de 200 mètres, rempli d’eau gelée en hiver. Le sommet est accessible en 30 min et il faut compter au total 1h pour faire le tour du cratère. Le paysage est très beau si la météo est clémente mais l’ascension peut devenir très désagréable par mauvais temps. 

 

La dernière portion de piste avant d’arriver en haut est délicate mais accessible à tous. Les crampons sont conseillés en hiver et au début du printemps car il y a pas mal de neige en pente raide. 

 

Myvatn Nature Baths

On ne peut pas passer à côté des bains chauds en Islande. Celui de Myvatn est le concurrent principal de Blue Lagoon à Reykjavik, en un peu moins touristique. 

Les eaux chaudes laiteuses dans un décor montagneux et vaporeux ça rend vraiment vraiment bien. Il y a deux grands bassins à environ 38°, un petit bassin à 41° ainsi qu’un bain à vapeur, appelé « steam bath » (le mix parfait entre sauna et hammam). 

 

L’entrée est de 40€/personne, pour une durée illimitée. La réservation est très fortement conseillée en haute saison, en choisissant un créneau horaire d’arrivée. Côté organisation, le mieux est d’apporter sa serviette et un peignoir mais il y a également tout ce qu’il faut disponible à la location. 

Le summum : il est possible de payer les boissons à l’entrée et de les récupérer ensuite au bar DANS le bain principal. 

 

Le site géothermique de Hverir 

Ce site géothermique très actif se situe en dessous de la faille médio-atlantique. La chambre magmatique se trouve à moins de 3km donc l’eau remonte bouillonnante et chargée d’hydrogène sulfuré (qui cause les dépôts jaunes et l’odeur nauséabonde). 

 

Zone géothermique Hverir

 

Un petit sentier sillonne les marmites de boue, attention à ne pas sortir des zones balisées. On peut également monter au sommet de Námafjall pour surplomber le site géologique. Au printemps avec la neige qui fond, l’endroit est très boueux (nos chaussures et nos pantalons s’en rappellent encore). 

L’accès à ce site est gratuit, il faut compter environ 1h sur place. 

 

La zone géothermique Leirhnjukur et le cratère Krafla 

Le cratère Krafla fait 300 m de circonférence et est rempli d’eau turquoise. 

Le champ de lave Leirhnjukur : En été ce sont des couleurs ocres et orangées avec un petit lac géothermal bleu pastel et des cratères fumants (30 ans après la dernière éruption !).

 

Krafla

 

En avril : La zone était quasiment entièrement recouverte par la neige donc on n’a pas vu grand-chose. Route enneigée inaccessible à partir de la centrale au pied de la montée, on a fini à pied avec les crampons (conseillés ++). 

 

La grotte de Grjótagjá   

C’est une grotte volcanique avec de l’eau chaude, formée par une ancienne coulée de lave. Elle est victime de son succès depuis son apparition dans Game of Thrones). 

Attention, ce lieu peut être dangereux. L’entrée est étroite et pas évidente si il y a de la neige. Officiellement le plafond de cette grotte est considéré comme instable, si vous décidez d’y aller, c’est à vos risques et périls. 

 

Grotte de Grotagja

 

Il faut compter 15 minutes sur place car on ne peut pas s’y baigner. Très honnêtement si vous êtes pressés pour cette étape, ce n’est pas un incontournable. 

 

La cascade Godafoss 

= chute des Dieux. Elle doit son nom à l’histoire, c’est lieu symbolique de la conversion de l’Islande au christianisme. Située entre le lac Myvatn et Akureyri. Elle fait 12 mètres de haut et 30 mètres de large. C’est une cascade très facile d’accès en quelques minutes depuis le parking, on peut y accéder depuis les deux rives via des balades aménagées.  

Infos : en hiver beaucoup de neige, crampons conseillés. Drone interdit. Jolie boutique de souvenirs à côté du parking. 

 

Godafoss

 

La ville portuaire d’Húsavík 

Husavik c’est la capitale européenne de l’observation des baleines et c’est à 1h en voiture des environs de Myvatn. On peut observer dans la baie de Skjálfandi 11 espèces de cétacés différentes et des dizaines d’espèces d’oiseaux marins et il y en a quasiment toute l’année ! La période la plus propice est d’avril à septembre. On y voit également beaucoup de macareux (=puffins) pendant la saison.  

Nous avons donc décidé de faire une sortie en mer d’observation des espèces marines avec la compagnie North Sailing. Les sorties ont lieu tous les jours, environ 3h en mer pour 77€. En haute saison, il y a plusieurs départs par jour et différentes formules (bateau électrique, voile, tours différents…). Les compagnies prêtent des combinaisons intégrales à enfiler par-dessus ses vêtements qui permet de ne pas avoir froid. Et en plus, le chocolat chaud et le snudur offert sur le chemin du retour, qui fait plaisir quand on commence à se transformer en glaçon. 

 

 

Rien ne garantit que la sortie sera fructueuse mais la recherche en elle-même est cool, accompagné d’un spécialiste qui donne beaucoup d’informations tout le long. Si vous ne voyez pas de cétacés, votre ticket est tamponné et vous pouvez refaire une sortie gratuitement quand vous voulez (le lendemain ou 2 ans plus tard par exemple). 

Mon avis : Nous n’avons pas pu voir de baleines malheureusement, pourtant mer d’huile très calme. Nous avons aperçu brièvement un marsouin et vu les 2 premiers macareux de la saison ! C’était une super sortie, dans la bonne ambiance et avec pas mal d’explications (en anglais) de la part de notre accompagnant. Je recommande vraiment si vous avez le temps. 

 

Le Nord de l’Islande : le centre-Nord

Le Nord de l’île est une zone beaucoup moins habitée avec de vastes paysages naturels. Le climat y est plus froid car plus proche du cercle Arctique. 

 

La ville d’Akureyri 

Deuxième plus grande ville d’Islande, seule grande ville du Nord de l’île. Point de départ d’un domaine skiable. Ici on a un ville moderne et touristique pour les skieurs. Vraiment pas un coup de cœur, on avait prévu de visiter un peu mais on n’a fait qu’y passer brièvement parce qu’on a pas du tout aimé l’ambiance. 

Infos : pour traverser le Nord, il faut passer un tunnel payant obligatoire juste avant Akureyri. Pour y accéder, il faut payer en ligne 11€ dans les 24h précédent ou suivant votre passage. Voici le site : https://mitt.veggjald.is et le lien direct https://cutt.ly/peage .

 

Le village de Siglufjördur 

Village de pêche dans la péninsule de Tröllaskagi spécialisé dans le hareng avec de jolies cabanes colorées. 

 

 

Avant de prendre la route, il faut vérifier si la route est ouverte en hiver et au printemps car on sort de la route 1. Si la route est dégagée : s’arrêter aussi à l’église de tourbe de Grafarkirkja. 

 

Nord de l'Islande

 

 Avec du recul, je ne suis pas sûre que ce petit village vaut les quasiment 100km supplémentaires. Il est mignon mais ressemble à d’autre ça fait quand même un gros détour pour un village quasiment désert à notre passage en avril.

 

 

La ferme de Glaumbaer 

Dans la baie de Hunafloi, des habitations typiquement islandaises en tourbe et très bien conservée.  

Infos : musée en plein air avec entrée payante au guichet. A notre passage c’était censé être ouvert, le portail était ouvert mais il n’y avait personne au guichet, on a donc visité librement. 

 

Fermede Glaumbaer

 

L’église de tourbe Viðimýrarkirkja  

Eglise de tourbe encore utilisée par la paroisse. La visite de l’intérieur est payante mais c’est surtout l’architecture extérieure, diamétralement opposée à nos églises qui est intéressante.

 

Nord de l'Islande

 

 

Le Nord de l’Islande : la péninsule de Vatnsnes

Située à la sortie des fjords de l’Ouest. Connue pour abriter des colonies de phoques. 

Ósar

Grande colonie de phoques, environ 200 individus. Petit sentier de 20 min pour rejoindre la lagune depuis Ósar Hi hostel.

Infos : il est conseillé d’emporter des jumelles car ils sont de l’autre côté de la rive et on les voit de loin. Drone interdit. Pour y aller longue route de gravillons. 

 

Osar

 

Hvítserkur 

Rocher en forme d’éléphant de 15 mètres de haut sur une plage déserte. Situé à quelques centaines de mètres de Osar, on peut y aller à pied depuis la plage d’Osar. 

Infos : drone interdit. 

 

Hvitserkur

 

Pour observer des colonies de phoques, vous avez également la balade aménagée d’Illusgastadir, mais nous n’avons pas eu le temps d’y aller. 

Où dormir dans le Nord de l’Islande ? 

Pour explorer le Nord de l’Islande, nous avons passé 4 nuits. Nous avons réservé les deux premiers logements sur Booking et le dernier sur Air Bnb.  

 

2 nuits dans un cottage près du lac Myvatn 

Hlid cottage lac Myvatn
Ce charmant cottage en bois possède une jolie vue sur le lac et un hot tub à l’extérieur. Nous avons vraiment adoré cet endroit et nous sommes sentis chez nous de suite ! Joliment décoré et très chaleureux pour 357€ les 2 nuits (soit 119€/personne pour 3). 

 

 

1 nuit dans un appartement à Akureyri 

Dream View Apartment Akureyri
C’est un appartement avec deux chambre pour 96€ la nuit (soit 32€/personne pour 3). Le gros plus c’est qu’il y a une machine à laver et un sèche-linge (au prix que prennent les gîtes c’est très intéressant!). 

 

 

1 nuit à la ferme à Laugarbakki 

Rustic cabin with a view Laugarbakki
Alors là clairement, c’est surtout pour l’expérience que j’ai choisi ce logement. Ce petit appartement est mitoyen à la maison des propriétaires d’une ferme de moutons et chevaux. Nous avons payé 193€ la nuit (64€/personne pour 3) pour un studio avec petite cuisine équipée. Et en bonus visite de la ferme avec des explications d’une des employées qui a pris le temps avec nous. 

 

 

Et voilà, on arrive au terme de cet article sur le Nord de l’Islande. N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez déjà sauté le pas, ajouter des informations ou bien me faire un retour si cet article vous a aidé ! 

Si mon article vous a plu, n’hésitez pas à le partager. Vous pouvez également jeter un œil à ma page Instagram @amandinedbn . A très vite pour de nouvelles aventures ! 

 

Nord de l'Islande