Guadeloupe : TOP 7 des plus belles cascades

17/07/2020Take off for somewhere
Saut de la lézarde

La Guadeloupe, est une île pleine de contrastes… Entre les reliefs escarpés de la côte semblables à la Bretagne, les plages paradisiaques de Grande-Terre, la forêt tropicale de Basse-Terre abritant les fameuses cascades de Guadeloupe ….

Il y en a pour tous les goûts et aujourd’hui c’est auprès des chutes d’eau que je vous emmène. Si vous prévoyez un séjour ici prochainement, cet article pourra également vous aider : Vacances en Guadeloupe  : guide pratique

La plupart des cascades de Guadeloupe sont situées au cœur du Parc National à Basse-Terre, les alentours sont donc humides et enclins à des pluies torrentielles régulièrement.

Attention ! Avant de vous aventurer près des cascades, pensez à bien regarder la météo du jour et assurez qu’il n’a pas trop plu dans le coin les jours d’avant. Les crues de rivière peuvent être brutales et vous pouvez vous retrouver bloqué. L’idéal est donc de partir par temps sec (enfin sec à Basse-Terre tout est relatif…).

Vous pouvez retrouver les consignes de sécurité et l'état des sentiers actualisés régulièrement sur le site du Parc national de Guadeloupe . 

Cet article est à destination de tous les niveaux sportifs :  vous retrouverez des cascades très faciles d’accès en voiture et d’autres qu’il faudra mériter à la sueur de son front. C’est parti !

(Je mettrais régulièrement à jour cet article au fil de mes découvertes.)

Les chutes de Moreau

De toutes les cascades de Guadeloupe, c’est la cascade que nous avons préféré.

Pour accéder aux chutes de Moreau, il y a une bonne petite randonnée qui vous attend ! Le départ se fait depuis le Quartier Douville à Goyave, le parking se situe au bout de la route forestière.

Chutes de Moreau

Durée : environ 3h30-4h aller-retour
Distance : 7 km
Dénivelé : + 220 mètres
Difficulté : moyenne

Chutes de Moreau

La balade, certes sportive, est très agréable et par temps chaud c’est un havre de fraîcheur. Le sentier mène à 3 chutes au total. Une située au bout du sentier, et deux autres en contrebas de la chute principale en remontant le lit de la rivière.

Par temps pluvieux, il y a beaucoup de boue sur le sentier, ne prenez pas votre plus belle tenue pour vous y rendre !

Il y a en tout sur la randonnée 6 traversées à gué de la rivière. Selon le niveau d’eau, il faut donc mettre les pieds à l’eau. Ne vous y engagez pas si le niveau d’eau est trop haut (>1 m de profondeur) dès les premières traversées.

Le sentier est balisé en jaune tout le long, lors des traversées de rivière il y a toujours une balise de l’autre côté de la rivière pour indiquer la suite de la trace.

Le petit + : 
Au niveau du parking il y a un parcours d’exploration de la forêt tropicale. Sur environ 400 mètres on peut évoluer sur des passerelles surélevées au milieu de la forêt avec quelques panneaux explicatifs.  Ce parcours est accessible pour les enfants et les personnes en situation de handicap.

Les chutes de Carbet

Situées au pied du volcan de la Soufrière, les chutes de Carbet sont très certainement les cascades de Guadeloupe les plus connues. Ce sont également les plus hautes chutes des Petites Antilles.

Elles sont composées en tout de trois chutes :

  • La deuxième chute, haute de 110 mètres, est visible depuis un belvédère accessible à tous en une vingtaine de minutes depuis le parking ;
  • La première chute, haute de 115 mètres et la troisième plus petite. Pour celles-ci il faudra arpenter les sentiers !

Nous avons déjà réalisé la randonnée qui va jusqu’à la première chute. Un sentier que je trouve assez difficile pour les personnes non sportives, assez cardio et technique, notamment par temps humide mais qui vaut largement l’effort.

Départ : centre d’accueil des chutes du Carbet
Accès : 2,50€ / personne, l’accès peut être interdit selon les conditions météos
Ouverture : 08h-16h30

Vous pouvez retrouver toutes les informations concernant les chutes de Carbet dans mon article : Une journée sur la route des chutes de Carbet

Chutes de Carbet

Le saut de la Lézarde 

Enclavée dans la roche, cette chute se déverse dans un joli bassin propice à la baignade et idéal pour les chaudes journées.

Le saut de la Lézarde est situé dans la commune de Petit-Bourg. Cet endroit est fréquenté par les locaux qui aiment s’y retrouver le week-end. Nous avons eu l’occasion de nous y rendre plusieurs fois car elle se trouve à 5 minutes de chez nous.

 Encaissée dans la forêt, les lueurs du soleil qui s’y faufilent sont exceptionnelles, notamment en tout début d’après-midi. S’il y a du monde, ce qui est souvent le cas, vous pouvez descendre un peu le lit de la rivière et trouver un petit endroit pour vous installer.

Saut de la lézarde

Départ : route de la Glacière, au niveau de l’ancien restaurant abandonné avec du street art dessus. Hauteurs Lézarde à Petit-Bourg.
Durée : 30 min aller – 30 minutes retour
Difficulté : facile. L’aller ce n’est quasi que de la descente et le retour… que de la montée.

Le plus complexe sur ce sentier… c’est de choisir le bon sentier ! En effet, chaque année le sentier est retracé à cause des pluies et des chutes d’arbres. Il y a donc plusieurs sentiers pour y accéder et aucun d’eux n’est pas vraiment balisé.

Notre technique (qui est perfectible c’est sûr ahah…) : il faut donc suivre celui qui ressemble le plus à un sentier frais en gros ! Mais grosso modo toutes les routes mènent à Rome et si vous suivez le bruit de l’eau, vous atteindrez votre objectif.

Le petit + : 
Les jeunes du coin s’essaient régulièrement à des saltos depuis le haut de la chute : spectaculaire ! C'est un endroit au coeur de la vie quotidienne des locaux. 

Le saut d’Acomat

Le Saut d’Acomat se trouve dans les hauteurs de la jolie commune de Pointe-Noire. Plutôt facile d’accès, en environ 10 minutes sur un petit sentier. Cependant, il faut bien se chausser car la descente est raide et peut s’avérer glissante s’il a plu les jours précédents.

Saut d'Acomat (cascades Guadeloupe)

La chute est haute d’une dizaine de mètres et les plus aguerris s’essaieront au plongeon dans ce bassin d’un bleu émeraude.

Le saut d’Acomat fait partie des lieux les plus visités de Guadeloupe, par les touristes comme les locaux. 

Saut d'Acomat (cascades Guadeloupe)

La baignade est officiellement interdite, mais vous verrez bien que cette interdiction n’est absolument pas respectée.  

Le saut de bras du Fort

Le saut de Bras du Fort se trouve sur la route pour se rendre aux chutes de Moreau à Goyave.

C’est une cascade peu connue des touristes mais qui n’a pour autant pas moins de charme que ses voisines. Ce qui fait l’avantage n°1 : elle est moins fréquentée.

Cascade de bras du fort

Le deuxième avantage est qu’elle est plutôt facile d’accès. Après une vingtaine de minutes de marche, vous terminez votre route au bord de la rivière avant d’atteindre un grand bassin parfait pour une petite baignade rafraîchissante ! Au niveau de la chute, une formation rocheuse permet d’accéder à un petit bassin surélevé plus en amont.

Pour y accéder :

Sur la route des chutes de Moreau, quartier Douville à Goyave. Le départ se fait depuis une route forestière sur la gauche, qui n’est pas indiquée, pensez à vous repérer sur une carte avant de venir pour trouver la localisation.

La cascade Bis (= cascade du Grand Boucan)

La cascade Bis se trouve dans la commune de Sainte-Rose, dans le Nord de Basse-Terre.

Pour accéder à cette cascade, il y a deux accès différents. Un tracé de 2,5km (celui que nous avons emprunté) et un de 7,5km qui rattrape la route forestière de Muraille.

Cette cascade est très facile d’accès par le sentier le plus court. En effet, il vous faudra environ 15 minutes à pied pour la rejoindre.

Le départ se fait près de la distillerie Séverin et de l’école de Bis. Le départ du sentier n’est pas indiqué donc pensez à le repérer sur une carte avant d’y aller. Si vous ne trouvez pas, demandez votre chemin aux locaux.

Seule difficulté : il y a une courte mais forte descente assurée par une corde. Nous avons vu des enfants de 5-6 ans s’y baigner donc j’imagine qu’en les aidant c’est faisable. Par temps de pluie, je pense que la descente peut s’avérer bien plus compliquée.

La cascade aux écrevisses

Cette cascade est loin la plus connue de Guadeloupe ! Elle est située sur la magnifique route de la traversée (qui est d’ailleurs un incontournable lors d’un séjour sur l’île papillon).

Très honnêtement, une fois qu’on a pu admirer les autres cascades de la liste, cette cascade n’est pas la plus exceptionnelle ni la plus haute. Mais pour les moins sportifs c’est clairement la cascade la plus accessible.

Il ne vous faudra même pas 5 minutes sur un sentier aménagé pour la rejoindre. 

Le petit - : 
Etant la cascade la plus accessible, c’est donc aussi la plus fréquentée. Si vous souhaitez prendre un petit bain tranquille, mieux vaut venir le matin.
Cascades aux écrevisses

Et voilà, on arrive au terme de cet article sur les cascades en Guadeloupe… Bien sûr je n’ai parlé que de celles que j’ai pu découvrir à ce jour.

Il m’en reste encore pleins à voir comme le saut des trois Cornes ou encore la chute du Galion pour ne citer que celles-ci!

Maintenant que vous avez exploré les plus belles cascades de Guadeloupe, c’est peut-être le moment d’aller vous prélasser sur l’une de Mes 8 plages préférées en Guadeloupe 

N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez déjà pu découvrir ces magnifiques cascades de Guadeloupe, ajouter des informations ou bien me faire un retour si cet article vous a aidé !

Si mon article vous a plu, n’hésitez pas à le partager. A très vite pour de nouvelles aventures !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prev Post

Les Saintes : une journée à Terre-de-Haut

24/06/2020

Next Post

A la découverte des parcs et jardins de Guadeloupe

30/07/2020