Excursion en bateau avec Gwadaboat dans le Grand cul-de-sac marin

Au vu des richesses qu’il a à offrir, le Grand Cul-de-sac Marin constitue un incontournable à tout voyageur qui se rend en Guadeloupe. Il fait partie de mon Itinéraire complet de 10 jours en Guadeloupe  !

A la ½ journée ou en journée complète, différents moyens de locomotion s’offrent à vous pour partir explorer cette merveille de la nature. C’est parti !

 

 

Le Grand Cul-de-Sac Marin, c’est quoi ?  

Le Grand Cul-de-Sac Marin est une baie qui s’étend de Port-Louis en Grande-Terre à Sainte-Rose en Basse-Terre. Cette vaste zone d’une superficie totale de 24 500 ha est protégée par un récif corallien d’une trentaine de kilomètres.

Il est composé de plusieurs écosystèmes exceptionnels : la mangrove, le récif corallien, les herbiers et constitue un véritable vivier pour la faune et la flore.

Ilet aux oiseaux du Grand cul-de-sac marin
Quelques infos sur la Réserve Naturelle du Grand Cul-de-sac Marin :

- ¼ du Grand Cul-de-sac Marin est classé Réserve Naturelle depuis 1987, permettant la 
préservation du littoral et des zones maritimes, de l’écosystème et de la biodiversité.
- Classée « zones humides d’importance internationales pour les oiseaux d’eau » depuis 1993

- Intégrée au Parc National depuis 1991

- Réserve de la Biosphère de l’Archipel de la Guadeloupe depuis 1994

La mangrove

Parmi les écosystèmes que l’on trouve dans cette baie, la mangrove est essentielle à l’équilibre naturel du lagon.

C’est une forêt tropicale basse qui a les pieds dans l’eau, elle est composée principalement d’un arbre : le palétuvier.

Les zones de mangrove s’étendent sur 3 000 ha et constituent d’immenses nurseries pour les oiseaux, les poissons, les crustacés et les tortues marines. 

Elle a également un intérêt majeur dans la protection des bancs de sable lors des cyclones et tremblements de terre notamment.

Les îlets du Grand Cul-de-sac Marin

La baie est composée de plusieurs îlets, certains étant interdits d’accès. Voici quelques-uns des îlets présents au Grand Cul-de-sac Marin.

L’ILET BLANC

Cet îlet de sable blanc a montré le bout de son nez après le cyclone Hugo en 1989.

Il est le lieu de nidification des sternes, petits oiseaux blancs que vous pourrez admirer en nombre dans le coin.

Ilet Blanc - Grand cul-de-sac marin

Afin de protéger cet îlet très fragile et de favoriser la reproduction de ces oiseaux, il est interdit d’accoster et de s’approcher à moins de 100 mètres de mai à août d’îlet Blanc.

L’ILET CARET  

Ce petit îlet de sable blanc entouré par de l’eau cristalline ne fait malheureusement pas partie de la Réserve Naturelle, il n’est donc pas soumis aux mêmes règles … 

Les personnes connaissant bien l’îlet Caret l’ont vu décliner à vue d’œil sur les dernières années à cause de la venue en masse de visiteurs ne respectant pas toujours les lieux.

Les cocotiers ont disparu, le banc de sable a perdu plus de ¾ de sa surface et il est mené à disparaître dans les années à venir.

Cette année il a réduit encore plus, il n’y a pratiquement plus de plage… ce sera sûrement les derniers instants de vie de ce petit îlet.

L’ILET FAJOU

C’est le plus grand îlet de la baie, il est recouvert par la mangrove. Sa plage est un site de ponte des tortues, on ne peut pas y accoster. En revanche, on peut faire du snorkeling tout autour.

Il y a également les îlets Kahouanne et Tête à l’Anglais qui abritent de nombreuses espèces d’oiseaux. Les excursions ne vont généralement pas aussi loin.

Les spots de snorkeling dans le Grand Cul-de-sac Marin  

On peut retrouver dans le Grand Cul-de-sac Marin pas moins de 50 espèces de coraux. Quoi de mieux donc que de prendre son masque, son tuba, chausser ses palmes et partir à la découverte des fonds marins !

Voici quelques-uns des sites incontournables de snorkeling dans le Grand Cul-de-sac Marin.

Snorkeling dans le Grand cul-de-sac marin

LES ÉPAVES

Dans le Grand Cul-de-sac Marin, il y a deux épaves, l’un était une remorque de transport de canne à sucre abandonnée lors d’une tempête.

Ils sont coulés depuis très longtemps donc la nature a repris ses droits. Les coraux et les poissons ont établi résidence dans ces deux jolis endroits.

Attention à ne pas vous blesser avec la coque en fer rouillée qui se trouve à fleur d’eau en nageant.

LES ÉTOILES DE MER  

Ce site remarquable regroupe des centaines d’étoiles de mer entre herbier marin et sable blanc.

LA PISCINE

Ce qu’on appelle « La piscine » est un lieu au beau milieu du lagon qui a très peu de fond et d’où on peut barboter en sirotant un verre.

Quelques jolis poissons et coraux à observer mais le lieu est quand même abimé par le passage humain… Attention aux oursins !

La piscine - Grand cul-de-sac marin

D’où partir pour aller au Grand Cul-de-Sac Marin ?

Il est possible de partir à la découverte du Grand Cul-de-Sac Marin depuis la ville de Sainte-Rose pour la partie Ouest et depuis Morne-A-L’eau ou Vieux-Bourg pour la partie Est.

C’est depuis le port de Sainte-Rose que vous trouverez le plus large choix d’excursions. Dès l’entrée dans le port, il y a une multitude de cabanes colorées qui sont les lieux de départ, vous pouvez également réserver immédiatement là-bas.

Dans cet article, je ne parlerais pas des excursions au départ de Grande-Terre car je ne les ai jamais testé.

Quel type d’excursion faire dans le Grand Cul-de-Sac Marin ?

Il existe une multitude de moyens d’explorer le Grand Cul-de-Sac Marin : bateau, kayak, paddle, VTT des mers (oui oui ça existe !).

En haute saison, je vous conseille vivement de réserver plusieurs jours avant le jour où vous souhaitez faire l’excursion.

Excursion en bateau avec capitaine


Il y a de nombreux organismes qui proposent ce genre d’excursions avec capitaine de bateau, à la demi-journée ou à la journée. Si votre timming est serré, sachez qu’une demi-journée peut suffire pour avoir un bel aperçu de la beauté de cet endroit.

Pour ma part, j’ai fait cette excursion plusieurs avec Gwadaventure qui propose deux sorties par jour à la demi-journée pour un tarif de 40€. Rachelle, la capitaine, jeune et passionnée vous fera passer un super moment à coup sûr. Elle connaît le Cul-de-Sac Marin comme sa poche.

Rachelle vous emmènera visiter les endroits incontournables du Grand Cul-de-sac Marin avec des arrêts snorkeling et détente. Elle vous en apprendra également beaucoup sur l’écosystème de la mangrove, la faune et la flore.   

Je recommande Gwadaventure à chaque fois qu’on me demande comment explorer le Grand Cul-de-sac Marin à mes amis et ma famille.

Il est possible d’emprunter des masques et tubas et un jus ou un planteur est offert à siroter les pieds dans l’eau.   

Location d’un bateau et exploration en autonomie

La navigation dans le Grand Cul-de-Sac Marin est relativement facile. Attention cependant à la profondeur car il y a beaucoup de hauts fonds, un GPS est un vrai plus dans votre choix de location.

Lorsque j’ai fait une sortie de ce type, j’ai fait appel à Gwadaboat. Un service impeccable : matériel en bon état, prêt d’une glaciaire, GPS, tracé bref ils ont pensé à tout ! Ils proposent également à la location du matériel de pêche et d’activités nautiques.

Tarif : 200€
Durée : la journée
Lien de réservation : https://www.gwada-boat.com/

Bateau avec permis avec Gwadaboat dans le Grand cul-de-sac marin
Vous n’avez pas le permis bateau ? Pas de problème !

Il est également possible de louer un bateau sans permis à la journée pour explorer le Grand 
Cul-de-sac Marin. Si c’est l’option qui vous tente, je vous conseille EASY BOAT qui propose à la location 3
bateaux sans permis avec moteur de 6 CV et une capacité de 8 personnes. Tout ce dont vous pouvez avoir besoin est fourni : une glacière, un bidon étanche et une
échelle pour se mettre à l’eau ! Plus sérieusement, la sécurité est également très importante
et les bateaux sont équipés d’un GPS et d’un tracker en cas de problème.

Chiller en Paddle 

Un autre bon moyen d’explorer le Grand Cul-de-sac Marin : le paddle. Il permet de profiter d’un instant calme mais aussi sportif.

Tom Paddle propose des journées en paddle au départ de Sainte-Rose. L’itinéraire comprend la traversée par la mangrove avec un moment détente autour de l’îlet Blanc. A l’arrivée vous attendra un cocktail frais et un déjeuner.

Ils proposent également des prises de vue avec un drone, prêtent une go pro et clé USB offerte avec les clichés de la journée, histoire de garder un souvenir de cette jolie journée.  

Tarif : 60€ / 30€
Durée : la journée ou 3h
Lien réservation : https://www.tom-paddle.com/

Se promener en Kayak de mer 

Le Kayak de mer peut également être une bonne option, en effet il est plus rapide, plus stable et moins physique que le paddle. Il permet également de se faufiler dans les recoins de la mangrove facilement.

Tam Tam Pagaie propose des sorties encadrées en kayak de mer à la découverte de la mangrove et/ou des îlets.

Tarif : 35€ / 55€
Durée : demi-journée / journée
Lien réservation : http://www.tamtam-pagaie.fr/

Pour aller plus loin :

Survoler le Grand Cul-de-sac Marin


Les îles du ciel proposent des survols en ULM ou en hydravion au départ de Sainte-Rose. Une super expérience et le meilleur moyen pour admirer les dégradés de bleu dans le lagon.

Durée : de 15 min à 1h45
Tarif : à partir de 50€.
Lien réservation : http://ulm-guadeloupe.com/

La plongée

Il y a quelques spots de pongée dans le Grand Cul-de-sac Marin. Cependant, il n’y a pas de clubs de plongée à Sainte-Rose. Il faut donc s’adresser aux clubs de plongée de Bouillante qui font des sorties ponctuelles ici à la demande.  

Que faut-il emporter lors d’une excursion dans le Grand Cul-de-sac Marin ?

Il va de soi qu’il va falloir vous protéger du soleil :

  • Casquette ou chapeau
  • Crème solaire (non nocive pour les coraux c’est mieux)
  • Lycra ou à défaut tee-shirt

Pour ce qui est du reste, matériels divers :

  • Matériel de snorkeling
  • Serviette
  • Poubelle (oui nous sommes des gens propres et respectueux)
  • De quoi boire et manger

En cas de mauvais temps, il est également intéressant de prévoir un imperméable pour les embruns lors de la traversée en bateau.

Comment protéger le Grand Cul-de-Sac Marin ?

Malgré l’appellation de réserve naturelle, le Grand Cul-de-sac Marin est touché par la pollution, la surexploitation et la dégradation des fonds marins.

Ces conseils s’appliquent à toutes les zones marines en général :

  • Se faire discret, ne pas déranger les animaux
  • Ne toucher à rien, ne rien prélever, même du sable
  • Ne pas mouiller l’encre ou c’est interdit
  • Ramasser ses déchets

Malheureusement, toute la zone n’est pas concernée par l’appellation de réserve naturelle, est donc protégée. A titre d’exemple, l’îlet Caret n’est pas concerné … il est donc soumis aux abus de certains.

Pour conclure, même si certains dégâts sont irréversibles, les petits gestes de personnes responsables comptent et contribuent à freiner le déclin de la beauté de cet endroit.

Voilà déjà un bel éventail des meilleures manières d’explorer le Grand Cul-de-sac Marin. A vous de choisir l’option qui vous convient le mieux ! Si vous êtes amateurs d’eau turquoise et de snorkeling, vous pouvez également faire une Excursion d’une journée à Petite Terre


N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez déjà été au Grand Cul-de-sac Marin, ajouter des informations ou bien me faire un retour si cet article vous a aidé !

Si mon article vous a plu, n’hésitez pas à le partager. A très vite pour de nouvelles aventures !

Coucher de soleil sur le Grand cul-de-sac marin